JavaScript is disabled!
To display this content, you need a JavaScript capable browser.

Anne Françoise, vous guide à l'intérieur de son outil de production
( Cliquez sur l'image ci-dessus pour lancer la vidéo)

Nos élevages, en bref

Notre mode d'élevage est de type
"poule en cage".
L'outil de production représente une moyenne de 50 000 pondeuses pour 15 millions d'oeufs produits/an.

Chaque élevage comporte une partie "production", endroit où sont élevées les pondeuses, et la partie "conditionnement" où les oeufs sont contrôlés, triés, calibrés puis conditionnés dans les alvéoles, en attente de l'expédition journalière.


Des conditions de travail optimum

Dans nos sociétés, on a facilement tendance à mettre l'animal au centre des préoccupations. Nous considérons que notre aspiration à améliorer notre confort de vie (et donc de travail) est également fondée et légitime. Nos outils de production nous permettent de travailler à l'abri des intempéries, dans un environnement propre et exempt de poussières.

Des horaires de travail maitrisés

Pour nous, le travail c'est 7 jours sur 7. Toutefois, la relative "autogestion" et l'automatisation de l'outil nous assurent de confortables tranches horaires de temps libres. Peu de vacances donc, mais du temps à consacrer à nos maris, nos épouses, nos enfants, nos amis...

poules en cage


Une sécurité bactériologique parfaite

Le mode d'élevage des "poules en cage" permet d'assurer un contrôle total sur la qualité des oeufs. L'oeuf issu du mode d'élevage des "poules en cage" est reconnu (source LayWel, commission européenne) comme étant l'oeuf présentant le plus de garanties pour la santé humaine. Il est noté ++ pour sa qualité, contre -/+ pour l'oeuf issus des élevages volière/sol, et -/= pour celui issus des élevages plein air.

Aucun traitement sanitaire

La sécurité bactériologique de nos oeufs est obtenue uniquement par le principe de la cage comme moyen de protection pour la poule: l'animal est protégé, naturellement, de ses propres déjections et des germes extérieurs. Cela nous évite d'avoir à utiliser antibiotiques ou vermifuges à titre préventif.

La traçabilité est assurée

Dans nos élevages, la traçabilité est totale. Aliment, poulette, oeufs... nous pouvons remonter à l'origine de tout.


oeufs poule en cage

Un modèle économique viable

Comme tout un chacun nous cherchons à améliorer notre quotidien... Financièrement, cela passe par l'optimisation de notre outil de travail afin d'acquérir un niveau de rentabilité décent. Le mode d'élevage des poules en cage permet la production de masse à pas cher.

Jamais au détriment de l'animal

Nos valeurs nous incitent à respecter l'animal mais, même si nous étions dépourvus de scrupules, prêt à tout pour quelques euros supplémentaires (dixit certaines organisations militantes),  la rentabilité de notre métier ne peut se faire au détriment de l'animal pour la simple raison que la productivité de l'animal en est dépendante ...

Réflexion

Certaines personnes semblent impressionnées par le "gigantisme" de nos élevages. Pensez-vous : 50 000 poules dans un même bâtiment !
Autre culture, autre vécu : nous les paysans. Nous qui vivons bien souvent à l'écart de "l'animation" des villes, dans des espaces ouverts sur les vertes prairies et les épais bocages. Quelles impressions pensez-vous que nous ayons lorsque nos activités nous amènent dans le fourmillement des mégalopoles, dans leurs grands espaces commerciaux, dans leurs tours impressionnantes...

Citation

"Sans idée objective du bien-être animal nous courons le risque de diagnostiquer la souffrance là où elle n'existe pas, ou pire, de la négliger là où elle n'a pas un visage humain."
M.S. Dawkins, 1983.

Un bon compromis

Le modèle de production en cages aménagées représente un bon compromis, car il répond aux exigences de :

  • Sécurité alimentaire
  • respect du bien-être animal et expression des comportements prioritaires des poules
  • Environnement
  • Compétitivité

Et l'environnement ?

A l'heure où les préoccupations de la protection de la planète deviennent de plus en plus présentes, nous pouvons nous enorgueillir d'avoir un outil de travail champion de l'environnement.

En effet : gros élevage = moins de transport = moins de rejets carbonés.
De plus, la maitrise des fientes évite la contamination des sols : 100% des effluents sont transformés par séchage en engrais organiques utilisé en remplacement des engrais minéraux issus de la pétrochimie. Cet engrais naturel est utilisé dans les plaines céréalières.

Vrai ou Faux ?

Les gros élevages polluent

FAUX: Quoi qu'on en dise, la concentration des outils de production permet de diminuer considérablement les nuisances. Beaucoup moins de transport, d'où beaucoup moins de rejets carbonés. Si l'on veut préserver l'environnement, seul ce type d'élevage apporte la réponse à la production de masse.